ENTENTE FRANCONVILLE CESAME VAL D'OISE

 

Chpts de France CA-JU en salle

C’est un véritable carton plein qu’ont réalisé nos jeunes athlètes lors des championnats de France cadets –juniors à Val de Reuil ce week-end : ramener 9 médailles dont 5  titres avec 10 qualifiés, c’est du jamais vu au club. Revue de détail :

Un week-end lancé de la plus belle des manières avec le titre à la hauteur cadette remporté par Pauline Bikembo avec une barre à 1m71. Seule à cette hauteur et possédant un record à 1m74 elle tentera en vain 1m77, barre qualificative pour les championnats d’Europe cadets de cet été. Dans ce même concours Aminata N’Diaye prendra la 4ème place (1m66). Dans le même temps Fred Moudani-Likibi dominait très largement le concours de poids junior avec un jet à 17m35. La première journée s’est poursuivie avec la seule aventure malchanceuse pour Aminata N’Diaye qui ne validait aucun de ses trois premiers triple-sauts et devait quitter le concours alors que sa 2ème place au bilan national lui promettait au minimum le podium. Autre héros malheureux dans une bien moindre mesure, Maxime Dubiez a dû se contenter de la 4ème place de la hauteur junior (2m09) départagé aux essais pour la médaille de bronze. Le samedi se terminait de la meilleure des façons avec la médaille d’argent au 200m cadette remportée par Pamera Losange (24’’36, RP) et la médaille d’or de Tene Cissé au triple saut junior (12m94).

Le dimanche reprenait sur les mêmes bases avec  la médaille d’argent de Chloé Barboux au poids cadette (12m97), avant que Pamera Losange ne remporte le 60m cadette avec un nouveau record personnel en 7’’56. A la longueur junior Tene Cissé a également été chercher sa deuxième médaille du week-end, en bronze cette fois-ci (5m81). Laureleen Concoriet prenait la médaille de bronze du 400m junior en réalisant un nouveau record personnel en 56’’55. Pour clore ce festival pour nos couleurs Jonathan Seremes remportait le titre au triple saut junior (15m41). Beaucoup de nos participants étaient dans la 1ère année de leur catégorie, ce qui laisse augurer une prochaine saison aussi prolifique.

L’EFCVO a donc dominé ces championnats et il manquait Heather Arneton qui aurait fait encore grimper le compteur à médailles. Pour résumer et bien situer notre club comme pépinière de talents et club formateur il n’est pas inutile de consulter le tableau du classement des médailles de ce championnat de France cadets-juniors pour les 8 clubs de la division Elite 1 – en relativisant quand même sur la durée car les générations se suivent et ne se ressemblent pas toujours.